Quelle que soit la taille de votre bâtiment, les difficultés pour le protéger des températures extrêmes sont présentes. Le calorifugeage est la solution pour résoudre cela, et nous vous expliquons tout ci-dessous. 👇🏼

Qu'est-ce que le calorifugeage ?

Les pertes de chaleur au niveau des tuyauteries peuvent s’avérer importantes. La production d’eau chaude se fait, généralement, loin des pièces de vies, dans des locaux bien souvent non chauffés. L’acheminement de l’eau vers les émetteurs de chauffage peut faire perdre jusqu’à 20 % d’eau chaude en raison de la longueur, mais aussi d’un manque d’isolation de ces tuyauteries. 
Ces déperditions impliquent une augmentation de votre consommation d’énergie, et donc, une hausse de vos dépenses énergétiques. 

Le calorifugeage des installations de froid est également important. Cela limite les déperditions de froid, mais permet d’éviter les éventuels problèmes de condensation. 

Le fonctionnement

Le calorifugeage est réalisé avec des coquilles de fibres minérales, de bandes de fibres minérales ou encore des manchons de mousse en plastique. L’efficacité de l’isolation de vos canalisations dépend donc de plusieurs éléments : 
– Le diamètre extérieur du tube 
– L’épaisseur de l’isolant 
– la conductivité thermique : plus elle est faible, plus le matériau est isolant 

Les avantages du calorifugeage

La maîtrise des températures :
– Protection de votre installation des températures ambiantes 
– Conservation de la chaleur ou du froid dans les réseaux 

Les économies d’énergie : 
– Réduction des déperdition thermiques du réseau de tuyaux 
– Diminution de votre consommation énergétique et des dépenses 

Où calorifuger ?

Cette isolation est recommandée si :
– Les canalisations traversent des pièces pouvant diminuer ou augmenter la température 
– La tuyauterie est éloignée des points de chauffage 

Les étapes de mise en place du calorifugeage

Les possibilités de calorifugeage

► Isolation des plafonds : à condition que la pièce soit chauffée 
► Isolation des tuyaux  ( Eau chaude et froide, sanitaires ) : à condition que la pièce ne soit pas chauffée 

Le financement

Dans le cadre de la Loi Transition énergétique pour la croissance verte, le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) mis en place, permet de bénéficier des subventions « primes énergies ». Celles-ci permettent de financer une partie, ou la totalité des travaux d’économies d’énergie à condition que ces derniers respectent les critères définis par l’administration.