L'énergie en France

En premier lieu, la France est l’un des plus gros producteurs et consommateurs d’électricité en Europe et dans le monde. En effet, l’hexagone est un acteur majeur du secteur de l’énergie.

D’ailleurs, plusieurs anciennes entreprises d’énergie en France d’état sont devenues de véritables multinationales comme EDF, Engie, Total direct energie

En plus, des nouveaux acteurs  se développent rapidement sur le marché intérieur (Total Direct Energie, Ilek, Planete Oui etc.)

Le secteur de l’énergie en France comprend la production et l’importation d’énergie primaire, la transformation de l’énergie primaire en énergie secondaire et le transport jusqu’au consommateur final. 

Dans ce guide, nous vous mettons en œuvre une introduction complète à l’énergie en France .

Le secteur de l'énergie en chiffres

4700 kWh

En 2015, la consommation moyenne annuelle d’électricité résidentielle d’un foyer. La consommation totale d’énergie française en 2015 a dépassé de 470 TWh.

71 %

La part de l’énergie nucléaire dans la production totale d’électricité reste au top du podium en France.

D’ailleurs nous sommes le deuxième producteur d’électricité d’origine nucléaire, après les États-Unis. En deuxième plan, se positionne l’hydraulique arrivant en deuxième position, avec une contribution d’environ 11 % et qui contribue au mix énergétique.

550 TWh

C’est la production totale d’énergie française.

La France est une exportatrice nette d’énergie et a exporté 61 TWh d’électricité vers les pays voisins en Europe.

730 € -774 €

Selon le choix du fournisseur d’énergie, c’est une fourchette moyenne des coûts annuels moyens d’électricité pour un ménage.

La mixité énergétique française

Sans doute, le mix énergétique français est dominé par le nucléaire, qui fournit environ trois-quarts de son électricité.

En plus du nucléaire, la France est relativement bien dotée en hydroélectricité, avec une capacité installée d’environ 24 MW. 

L'énergie en France : comment ça fonctionne?

Depuis 2007, les marchés français de l’électricité et du gaz naturel sont ouverts à la concurrence.

Bien que les fournisseurs historiques EDF et Engie restent les acteurs majeurs du marché de l’énergie, des dizaines de fournisseurs d’énergie prennent naissance dans toute la France (dont Total Direct Energie , Planete Oui , eni, etc)

Les clients résidentiels doivent ouvrir un compte auprès d’un fournisseur pour bénéficier du service d’électricité et/ou de gaz. 

En effet, dans la majeure partie de la France, les consommateurs ont le choix de choisir leur fournisseur (il n’est pas obligatoire de démarrer la première prestation avec EDF).

Pourtant, les réseaux de distribution d’énergie restent un monopole. Les gestionnaires de réseaux (Enedis pour l’électricité, GRDF pour le gaz)

Ces deux acteurs, sont responsables de l’exploitation, de la maintenance des infrastructures de livraison d’énergie, de la réponse aux interruptions et de la mise en place d’un nouveau service.

Acteurs majeurs du marché français de l'énergie

Électricité

acteurs-energie-france

ERDF - Enedis

Électricité Réseau Distribution France, est le gestionnaire du réseau électrique de 96 % de la France. Filiale du fournisseur historique d’électricité EDF.

Ses missions principales se résument dans :

  1. L’exploitation et l’entretien de l’infrastructure de distribution d’électricité sur son territoire de service.
  2. Favoriser l’accès non-discriminatoire à l’infrastructure de distribution d’électricité, en veillant à ce que les clients reçoivent la même qualité de service.

RTE

Réseau de Transport d’Électricité est le gestionnaire de transport d’électricité de France.

La RTE est chargée de l’exploitation et de la maintenance du réseau de transports d’électricité à haute tension en France et de ses activités. 

Il faut noter qu’ils sont supervisés par les pouvoirs publics français.

ELD

Dans certaines régions, la livraison et la fourniture d’électricité est toujours assurée par des entreprises locales de distribution, connues sous le nom d’entreprises locales de distribution

En effet, le choix du client pour l’approvisionnement en énergie n’est pas une option dans ces domaines. Il existe plus de 100 ELD dont certaines dans les grandes villes (comme Grenoble ou Metz).

EDF

Fournisseur historique d’électricité en France, EDF reste le premier acteur sur le marché de la fourniture d’énergie.

Avec plus de 25 millions de clients. EDF est le seul fournisseur d’électricité autorisé à vendre de l’électricité aux tarifs réglementés, appelé Tarif Bleu. Cependant, de nombreux fournisseurs alternatifs proposent des tarifs garantis qui sont moins chers que les tarifs réglementés.

Gaz naturel

Le marché du gaz naturel en France a la même structure que celui du marché de l’électricité. D’ailleurs, avec un acteur qui livre de l’énergie, et une dizaine de fournisseurs opérant sur un marché hautement concurrentiel.

GRDF

La distribution de Gaz Réseau France est responsable de l’ exploitation de l’infrastructure du réseau de distribution de gaz naturel dans la plupart du territoire français. 

Filiale d’Engie, elle a deux missions principales :

  1. Fourniture d’un approvisionnement en gaz sûr et sécurisé à ses clients.
  2. Maintenir le bon fonctionnement du réseau de distribution.

Engie

Engie, anciennement GDF Suez, est le fournisseur historique de gaz naturel sur la majeure partie de la France.

Le géant du gaz a changé de nom en 2015. Engie commercialise le gaz au tarif réglementé sous la marque GDF Suez.

Comme pour l’électricité, de nombreux fournisseurs alternatifs proposent des tarifs inférieurs aux tarifs réglementés.

Enfin, Enedis est responsable pour toute nouvelle demande d’accordement au réseau d’électricité.

GRT gaz

Pareil que RTE pour l’électricité, GRT gaz gère le réseau de transports du gaz. C’est une filiale d’Engie.

ELD de gaz

Les sociétés locales de distribution d’énergie sont des sociétés qui fournissent un service de gaz naturel dans certaines régions de France (y compris les grandes villes comme Bordeaux en titre d’exemple). Dans ce cas, les clients de ces régions n’ont pas le choix du fournisseur d’énergie pour leur gaz naturel.

La politique entourant le marché de l'énergie

Bien que le marché de l’énergie en France est évolutif et caractérisé par un grand dynamisme, sa politique s’articule autour de quatre grands axes :

  • Sécurité de l’approvisionnement énergétique
  • Dynamisme et approvisionnement énergétique compétitif.
  • Développement axé sur les énergies renouvelables et durables.
  • Un niveau équitable de service énergétique dans toute la France.

Développement local et décentralisé de l'électricité

L’électricité en France remonte à la fin du 19e siècle lorsque des villes comme Paris et Grenoble ont reçu l’éclairage électrique. 

Au début du 20e siècle, les Français ont été les premiers à adopter la technologie utilisant l’électricité.

L’histoire a marqué que, la ville de Bourganeuf-en-Creuse a été la première ville d’Europe à inaugurer un éclairage public avec un site de production qui n’était pas au même endroit que le point de consommation.

En plus, la production et la consommation d’électricité se sont développées au niveau local, avec des sociétés de distribution locales qui ont fourni un service exclusif dans leur zone de service. 

La centralisation après la deuxième Guerre mondiale

Le Conseil National de la Résistance décide de nationaliser diverses sociétés locales de distribution pour créer une seule compagnie d’électricité. 

C’est la naissance d’EDF en 1946. Cela a permis au gouvernement français de jouer un rôle principal dans le développement de l’infrastructure énergétique dans le cadre de son approche centralisée de la reconstruction et du développement d’après-guerre. 

En parallèle, le développement de l’hydroélectricité s’est accéléré, de même que la construction de centrales à charbon. Une entité similaire pour le gaz naturel, Gaz de France (GDF) a également été créée en 1946.

La montée en puissance de l'énergie nucléaire

Face à des réserves de ressources naturelles insuffisantes, la France s’est fortement appuyée sur les importations étrangères pour son approvisionnement énergétique tout au long de la première moitié du 20e siècle. 

Cependant, la crise pétrolière de 1973 a mis en question la fragilité de la dépendance de la France vis-à-vis de l’énergie étrangère.

L’investissement dans l’énergie nucléaire a déjà commencé à partir des années 1950 et qui a accéléré fortement dans les années 1970.

Afin accomplir l’autosuffisance énergétique, le gouvernement français a vu dans l’énergie nucléaire un moyen réalisable de développer.

Cet objectif a été largement couronné de succès.

D’ailleurs, l’indépendance énergétique est passée de 22 % en 1973 à environ 51 % en 2015. Avec 58 réacteurs nucléaires et environ 63 GW de puissance du compteur installée, le nucléaire représente aujourd’hui environ 76 % de l’énergie produite en France.

L'ouverture du marché a la concurrence

Les parties politiques et économiques sont relativement centralisées par rapport à d’autres pays, et le gouvernement français s’est fortement impliqué dans le secteur d’énergie tout au long de la seconde moitié du 20e siècle. 

Cependant, la politique française est de plus en plus soumise aux directives de l’Union européenne.

La libéralisation des marchés de l’énergie s’inscrit dans le plan européen de libre circulation des biens, des services et des personnes.

En outre, les directives européennes pour la concurrence sur les marchés de l’énergie ont commencé à la fin des années 1990. 

En effet, les clients industriels ont pu choisir leurs fournisseurs en 1999, suivis par les petites et moyennes entreprises en 2004.

Enfin, le marché résidentiel de l’énergie s’est ouvert à la concurrence en 2007.

L’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence a offert aux clients résidentiels un large choix, notamment :

  • le libre choix du fournisseur : entre les fournisseurs historiques (EDF, Engie/GDF Suez) et les plus récents (Total Direct Energie, eni, Ilek, Planete Oui, etc)
  • Le tri du prix de l’énergie : soit des tarifs réglementés soit des offres concurrentielles.
  • La sélection d’une offre d’énergie : les clients qui s’adressent à un fournisseur alternatif peuvent choisir entre un plan énergétique proposant :
  • des prix fixes.
  • des prix variables/indexés.
  • un plan énergie renouvelable.

En théorie, les marchés de l’électricité et du gaz sont totalement ouverts à la concurrence. Cependant, le recours à des fournisseurs alternatifs résidentiels est lent.

Les énergies renouvelables en France

La forte présence du nucléaire présent dans l’énergie produite en France permet au pays de bénéficier d’une des économies industrialisées les moins intensives en CO2, cependant les voix se multiplient et affirment que sa dépendance au nucléaire a freiné le développement des énergies renouvelables. 

La majorité de l’énergie renouvelable en France provient de centrales hydroélectriques construites dans les années 1950. 

Les autres énergies renouvelables (solaire , éolien, biomasse) combinées ne représentent actuellement qu’environ 6 % du mix énergétique.

Cependant, certains signes montrent que la France est prête à accélérer les progrès sur les énergies renouvelables. En juillet 2015, le gouvernement français a adopté une loi sur la transition énergétique qui vise notamment à :

  • Réduire la part du nucléaire de 75 % du mix énergétique à 50 % d’ici 2025.
  • Réduire la part des énergies fossiles à 30 % et augmenter les énergies renouvelables à 32 % d’ici 2030